Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A moins d'être enfermé dans le chenil de Guantanamo, chacun sait depuis 2008 que les emprunts peuvent être toxiques. Il peuvent être toxiques lorsqu'ils sont à taux (très) variable. Ils peuvent être toxiques lorsqu'ils sont libellés en monnaie étrangère. Sur ce dernier point, la dévalorisation de l'euro de près de 18% par rapport au Franc Suisse vient de renchérir d'autant le coût de la dette de nombreuses communes françaises.

Hélas, trois fois hélas, l'expérience est décidément un peigne pour les chauves. Aussi, la sécurité sociale française, que le monde entier nous envie, égale en accès et en prestations pour tous, a-t-elle décidé de combler une fois de plus son déficit par l'emprunt. Pour cela, elle refile discrètement sa dette à un puits sans fond appelé la CADES. C'est avec nos cotisations salariales de type CRDS que la CADES finance le remboursement de ce que la sécurité sociale a dépensé en notre nom. Autant dire que le rythme auquel se creuse le trou ne permet pas d'espérer que la CADES rembourse un jour cette dette : Elle aurait du finir de rembourser en 2007!

Comme de bien entendu, la CADES n'est, en définitive, pas du tout destinée à disparaître. Faute d'équilibre des comptes de la sécu, la "Caisse d'Amortissement de la DEtte Sociale" émet des prêts. Et comme les nombreuses élites qui pantouflent à la tête de ce machin ont à coeur de démontrer que 0 + 0 = la tête à Toto plus d'impôts, ils n'ont rien trouvé de mieux que de souscrire un emprunt en monnaie chinoise. Sur deux ans, pour commencer...

Soyons clairs, quand la CADES souscrit son emprunt en monnaie chinoise à 3,80%(!), alors que les taux directeurs de la BCE sont proches de 0%, c'est qu'elle espère que cette monnaie va perdre de la valeur face à l'Euro. Quand les chinois se précipitent pour acheter cet emprunt à 3,80% alors qu'un investissement industriel chez eux rapporterait au moins le double, c'est qu'ils espèrent que leur monnaie va prendre de la valeur par rapport à l'Euro.

Qui a raison? A vue de nez, il faudrait déjà se rappeler que si de tous temps la Chine a connu des guerres intérieures, elle est surtout connue pour être peuplée de commerçants. Les achats massifs d'or nourris par des excédents commerciaux très forts, la sous évaluation chronique de la monnaie chinoise, le choix de faire tourner à plein la planche à billet en Europe : Ces 3 éléments devraient nous faire fuir la France, liquider la sécu d'Etat, alarmer. Ils devraient nous alarmer au point d'exiger que devienne effective la possibilité de choisir son assurance sociale, conformément à la loi (et ne plus payer la CSG et le CRDS, entre autres)!

Une chose est néanmoins certaine : Placer nos dettes de consommation auprès d'investisseurs étrangers et dans une monnaie étrangère démontre que les leçons des emprunts toxiques et de la Grèce n'ont pas été retenues!